Love Actually

Bonjouuuuur J

Aujourd’hui, je vous parle d’un de mes films préférés et surtout ma comédie romantique numéro 1 ! Pour mon premier article dans la section  « FILMS »,  je devais absolument vous parler de celui-ci ! Et ne vous fiez pas à la date (2003) car je sais que parfois la date Est-ce qui nous dissuade mais là, la date est insignifiante !



Synopsis

L’amour est partout, imprévisible, inexplicable, insurmontable. Il frappe quand il veut et souvent, ça fait pas mal de dégâts…
Pour le nouveau Premier Ministre britannique, il va prendre la jolie forme d’une jeune collaboratrice.
Pour l’écrivain au coeur brisé parti se réfugier dans le sud de la France, il surgira d’un lac.
Il s’éloigne de cette femme qui, installée dans une vie de couple ronronnante, suspecte soudain son mari de songer à une autre.
Il se cache derrière les faux-semblants de ce meilleur ami qui aurait bien voulu être autre chose que le témoin du mariage de celle qu’il aime.
Pour ce veuf et son beau-fils, pour cette jeune femme qui adore son collègue, l’amour est l’enjeu, le but, mais également la source d’innombrables complications.
En cette veille de Noël à Londres, ces vies et ces amours vont se croiser, se frôler et se confronter…

Mon avis :

Ce film ne possèdent que des qualités et laissez-moi vous le prouver :

– Le pays : ce film est 100% British ! Certes, vous me direz, ça ne change pas réellement les choses mais quand même ! Le film se déroule à Londres et non à New York ou dans une quelconque ville américaine et ça lui donne un air de nouveauté. De plus, le côté anglais donne du romantisme plus concret et pas les histoires nunuches que l’on trouve parfois dans les comédies romantiques américaines qui sont de plus en plus du vu et du revu.

Cela ajoute également du « charme «  si vous le regarder en VOSTFR car laissez-moi vous dire que l’accent anglais est tellement plus classe que l’accent américain !

– Les acteurs : Parmi eux, vous retrouverez les « classiques «  de ce genre de film tels que Hugh Grant ( Le Journal de Bridget Jones ), Liam Neeson (Taken), Colin Firth (Le discours d’un roi), Martin Freeman ( Le Hobbit ), Thomas Brodie-Sangster (prochainement dans Le Labyrinthe – série Game Of Thrones ) ainsi que l’excellent Allan Rickman (Professeur Rogue dans Harry Potter ) et une petite apparition de Mr.Bean !

Parmi les femmes, Laura Linney (Le Cinquième pouvoir), Emma Thompson (Nanny McPhee, Sublimes créatures ), Keira Knightley ( Anna Karenine, Pirates des Caraïbes ) et bien d’autres.

Vous l’aurez compris, ce film possède un très très bon casting.

– L’histoire : le fait que justement, il y a plusieurs histoires et c’Est-ce que j’aime le plus dans ce film ! Cela le rend vivant, chaque histoire est différente et apporte son lot de surprises, de joies et de pleurs.

– Le contexte : quoi de mieux que Noël pour une comédie romantique ! La magie de Noël emporte les personnages et peut-être bien un peu d’amour sur la capitale anglaise…

PETIT BONUS : on a le droit à une très belle performance d’une petite fille qui nous chante reprend All I Want For Christmas Is You de Mariah Carey.

Citation (tout à la fin du film, je vous la mets en français et en anglais car ça rajoute du charme J

En Français : Toutes les fois où je déprime en voyant ce qui se passe dans le monde, je pense à la zone d’arrivée des passagers de l’aéroport de Londres ; de l’avis général nous vivons dans un monde de haine et de cupidité. Je ne suis pas d’accord. J’ai plutôt le sentiment que l’amour est présent partout ; il n’y a pas toujours de quoi en faire un roman mais il est bien là : père et fils, mère et filles, mari et femme, copains, copines, vieux amis…
Quand les deux avions ont frappé les tours Jumelles, à ma connaissance aucun des appels téléphoniques de ces gens qui allaient mourir ne contenaient de message de haine ou de vengeance. C’étaient tous des messages d’amour.
Si vous cherchez bien, j’ai la désagréable impression que vous constaterez qu’en définitive, nous sommes cernés par l’amour.

En Anglais : Whenever I get gloomy with the state of the world, I think about the arrivals gate at Heathrow Airport. General opinion’s starting to make out that we live in a world of hatred and greed, but I don’t see that. It seems to me that love is everywhere. Often, it’s not particularly dignified or newsworthy, but it’s always there – fathers and sons, mothers and daughters, husbands and wives, boyfriends, girlfriends, old friends. When the planes hit the Twin Towers, as far as I know, none of the phone calls from the people on board were messages of hate or revenge – they were all messages of love. If you look for it, I’ve got a sneaky feeling you’ll find that love actually is all around.

Bande-annonce VF :  

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18358368&cfilm=44445.html

N’hésitez pas à poster un commentaire et ne ratez aucun article en vous inscrivant à la newsletter par mail ( sur la droite sur la page d’accueil ).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s