« Qui es-tu Alaska ? » De John Green.

20140805-090351-32631264.jpgRésumé
Miles Halter a seize ans et n’a pas l’impression d’avoir vécu. Assoiffé d’expériences, il décide de quitter le petit cocon familial pour partir loin, en Alabama au pensionnat de Culver Creek. Ce sera le lieu de tous les possibles. Et de toutes les premières fois. C’est là aussi, qu’il rencontre Alaska. La troublante, l’insaisissable et insoumise, drôle, intelligente et follement sexy, Alaska Young.

Mon avis
Ce livre est une véritable bombe de sentiments, comme chaque adolescent l’est. L’amitié, qu’est-ce qu’est réellement l’Amour, qu’est-ce que ça veut dire être amoureux, le sexe, toutes les questions que se posent les ados se trouvent dans ce livre avec leurs réponses.
Si vous avez déjà lu le best-seller de John Green « Nos Étoiles Contraires » ( The Fault In Our Stars ), vous reconnaîtrez le style d’écriture de ce génie qui arrive à vous faire rire puis pleurer et lorsque vous avez fini le livre, vous ressortez changer comme si on vous avait appris une leçon de vie et que, désormais, vous voyez le monde d’un autre œil.

Je conseille ce livre à tous les ados qui se cherchent, qui se posent des questions et qui veulent apprendre à aimer la vie.

Citations

 » Bon, je ne vais pas faire partie de ces gens qui passent leur temps à raconter ce qu’ils ont l’intention de faire plus tard. Je vais le faire, c’est tout. «  Page 109

 » On passe sa vie coincé dans le labyrinthe à essayer de trouver le moyen d’en sortir, en se régalant à l’avance à cette perspective. Et rêver l’avenir permet de continuer, sauf qu’on ne passe jamais à la réalisation. On se sert de l’avenir pour échapper au présent. «  Page 109

 » Lorsqu’on cesse de vouloir que les choses ne se désagrègent pas, on ne souffre pas le jour où elles se désagrègent. «  Page 357

 » A savoir que je lui pardonnais, qu’elle nous avait pardonné et que, pour survivre dans le labyrinthe, il fallait pardonner. On était si nombreux à devoir vivre avec des choses qu’on avait faites ou pas faites ce fameux jour. Des choses qui étaient allées de travers, et qui, sur le moment, avaient paru convenir parce qu’on ne connaissait pas l’avenir. Si seulement on avait la possibilité de voir les conséquences sans fin de nos actes, si minimes soient-il ! «  Page 399

N’hésitez pas à donner votre avis en commentaires ou à poser une question !

Bonne lecture ! 🙂

Publicités

7 réflexions sur “« Qui es-tu Alaska ? » De John Green.

  1. Nonon1 dit :

    Coucou tu m’as dit que tu avais fini un livre dont je ne siterait pas le nom pour la surprises à tes abonnés mais je me demandais quand tu allée poster l’article bay.

    J'aime

  2. Salomé dit :

    J’ai lu ce livre et ce que tu dit est en tout point vrai ! Il est sensationnel et chargé d’émotions toutes plus fortes que les autres ! J’ai vraiment hâte de découvrir d’autres articles !!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s